Paysages de Lot-et-Garonne

Vallée de la Garonne

La vallée de la Garonne, traversant la totalité du département, offre un large couloir naturel, support des infrastructures et des agglomérations urbaines majeures du département. Sa plaine, aux alluvions sans cesse renouvelées, accueille une grande diversité de cultures.


Des données...


Géographie naturelle

Morphologie: profil de plaine très plate, inondable bordée par des coteaux au nord et au sud
Largeur: 5 kilomètres en moyenne
Orientation du paysage: ensemble de lignes parallèles au fleuve.

Nature du sol

Les déplacements successifs du fleuve vers le Nord laissent d'anciens dépôts de sables et de graves sur la rive Sud.

Terre d’alluvions de bonne qualité agronomique
Au sud: coteau molassique
Au nord: coteau calcaire abrupt, régulièrement sillonné par les affluents de la Garonne.

Faune / Flore

Espèces liées au cours d’eau très représentées.
Végétation de ripisylve
Peupleraie
Réserve naturelle: Etang de la Mazière

Agriculture

Types de cultures rencontrés:
- grandes cultures:
Tournesol, maïs irrigué, soja

-arboriculture:
Pommier, poirier, pêcher voire prunier d’Ente
(pruneau d’Agen)

-maraîchage:
Tomate, fraise, melon, haricot vert

-viticulture:
Côtes de Buzet
Côtes du Marmandais

-sylviculture:
peupliers (populiculture).

Infrastructures

- Autoroute A 62/E 72 au sud.
- Le Canal Latéral à la Garonne.
- RN 113 au nord
- Ligne ferroviaire de Bordeaux à Toulouse

Organisation du bâti / Architecture

- Nombreux villages et hameaux
- Fermes et habitat isolés
- Habitat regroupé vers les grandes villes ou villages
Bastide de DAMAZAN, PORT SAINTE-MARIE, NICOLE, AIGUILLON, SAINT-SAUVEUR, MONTPOUILLAN, FOURQUES, LAGRUERE et SAUVETERRE-SAINT-DENIS.
Grandes agglomérations:
AGEN: chef-lieu de département.

... Au paysage


Cette entité traverse le département selon la course diagonale du fleuve de près de 110 kilomètres du Sud-Est jusqu'au Nord-Ouest. Il s'agit d'une large plaine cultivée dont l'épaisseur évolue de 5 à 8 kilomètres. D'une manière générale, elle est bordée au sud par le coteau molassique de la Lomagne aux reliefs doux au pied duquel se déroule une terrasse habitée et cultivée. Sur la rive droite, au Nord, des coteaux calcaires boisés plus abrupts offrent leur relief déchiqueté parfois jusqu'en bord du fleuve. La large plaine accueille un système agricole diversifié composé de grandes cultures, mais aussi d'arboriculture et de cultures maraîchères. Tandis que l'agriculture industrielle prédomine à l'Est, la culture fruitière occupe davantage le centre du département. L'Ouest se caractérise par un maraîchage (image) plus prégnant et par une diminution de la taille des parcelles.

Une typologie d'agglomération urbaine relative au relief et à la Garonne
Au sein de cette entité, l'habitat se regroupe variablement selon sa situation.
Sur la rive gauche, un certain nombre de bourgs sont perchés sur une terrasse de 10 – 15 mètres au-dessus de la Garonne, protégés de ses caprices hydrauliques (Layrac, Caudecoste). D'autres bourgs occupent les points culminants des collines molassiques, jouissant d'un double point de vue (Moirax, Estillac). La rive droite, quant à elle, n'offre qu'un espace limité à l'abri (relatif) des crues de Garonne. Ainsi, les grandes agglomérations telles que Agen ou Marmande se sont développées en pied de coteau (image) étendant leur territoire construit de façon linéaire le long de la route nationale et grignotant indifféremment l'espace rural. Quelques bourgs occupent la crête du coteau abrupt, c'est le cas par exemple de Clermont-Dessous. Fermes et hameaux isolés sont disséminés maximisant l'espace au profit des cultures.

La vallée, support du réseau majeur d'infrastructures
La grande praticabilité qu'offre la vallée fut l'occasion de tisser un réseau majeur d'infrastructures de toutes natures
- la voie ferrée , comme la route nationale 113, traverse les grandes agglomérations de la rive droite en pied de coteau
- l'autoroute A62 occupe la terrasse rive gauche de la Garonne ainsi à l'abri des crues et en retrait des grands pôles urbains
- le canal Latéral à la Garonne occupe la terrasse sur la rive gauche de la Garonne à partir d'Agen

D'un bout à l'autre du département, la course du fleuve forme un paysage évolutif. Il aurait été possible de subdiviser cette entité en 4 sous unités :
- "La vallée amont de la Garonne" caractérisée par la prédominance des grandes cultures
- "La vallée urbanisée d'Agen" où l'extension urbaine de l'agglomération tend à prendre le pas de façon anarchique sur l'espace rural
- "La confluence", caractérisée par la rencontre de la Garonne et du Lot et par l'évènement topographique du pech de Berre culminant à 130 mètres.
- "La vallée de la Garonne marmandaise" qui fait preuve d'une ampleur spectaculaire où l'agriculture se dispute l'espace avec la ville Marmande et les bourgs qui lui sont physiquement rattachés.

Plan de situation

PlanSituationGaronne